Avec un inconnu...

Bonjour,

Je me présente je m'appelle Marianne, j'ai 32 ans et je suis assistante de projets dans une société de publicité. Si je devais me définir en quelques mots, je répondrais que je suis une jeune femme à la fois coquine, joueuse et libertine.

Dernièrement, une collègue du bureau m'a proposé de l'accompagner à une fête. Célibataire depuis deux interminables mois, j'ai sauté sur l'occasion. L'anniversaire d'une de ses copines d'enfance m'a-t-elle dit. L'opportunité pour moi de faire de nouvelles connaissances et pourquoi pas plus ?

Le temps était superbe et j'avais envie de faire forte impression en portant une jolie tenue sexy. Je rentrais de vacances et mon corps avait pris une jolie teinte caramel qui m'allait plutôt bien.

Blonde aux yeux bleu, je mesure 1,67 pour 52 kilos. Je suis mince mais j'ai la chance d'être pulpeuse au niveau des seins et des hanches.

Le fameux samedi soir arrive enfin ; ma collègue me félicite sur le choix de ma robe sexy en diable, rouge cerise hyper moulante et super courte, c'est sûre la nuit va être chaude...

L'anniversaire se déroule dans un bel et grand appartement à Bruxelles au coeur d'un quartier animé.

Une trentaine de personne se déhanchent au son d'une salsa endiablée. Lucie me présente rapidement à ses amis et je me sens assez vite à l'aise.

Je rejoins plusieurs filles au milieu du salon qui dansent et je commence à onduler au rythme de la musique, sentant sur moi plusieurs regards masculins qui caressent mon corps. C'est une sensation délicieuse.

En allant me chercher un verre, je croise des regards pétillants de désir, des invitations muettes, mais je ne m'en préoccupe pas pour le moment.

Il règne au cœur de l'appartement une chaleur étouffante. Je m'amuse comme une folle sur de la musique brésilienne lorsqu'un homme attire immédiatement mon regard. Petit et mince, les cheveux châtain, il me fixe depuis un long moment et j'avoue que c'est très agréable et émoustillant.

Quelques instants plus tard, je passe près de lui pour aller chercher une coupe et je le sens me déshabiller littéralement des yeux. J'ignore pourquoi mais une envie irrésistible de m'isoler avec cet inconnu me traverse immédiatement l'esprit.

J'attrape Lucie et lui demande qui est l'inconnu qui me dévore des yeux. Elle même l'ignore alors je décide de lui demander moi même en l'abordant tout simplement. Il s'appelle Marc, a 48 ans et me dit de manière assez franche qu'il est marié. Mais je m'en moque car il se dégage de lui une sorte de bestialité virile qui me fait perdre la tête.

C'est lui qui prend l'initiative de quitter la pièce en se dirigeant dans un petit salon cossu à l'écart du bruit assourdissant. Quelques sons proviennent des autres pièces et c'est d'autant plus excitant de savoir qu'il y a du monde tout près de nous et que nous pourrions être découverts.

Marc n'est pas du genre à s'embarrasser de phrases inutiles et dès que nous nous retrouvons assis tous deux sur le sofa il m'attire contre son torse pour me rouler une grosse pelle excitante. Sa respiration s'accélère en même temps que la mienne pendant que nos bouches soudées se découvrent, nos langues enroulées se cherchent et se trouvent. Il se lève alors et colle mon visage sur la grosse bosse de son pantalon.

Je me retrouve accroupie devant sa braguette et d'une main assurée j'extirpe sa belle queue déjà raide pour me ruer dessus en l'embrassant amoureusement. J'aime la chaleur et l'odeur d'une bite gonflée sur mon visage. C'est sans pudeur que je crache sur ses couilles qui ont l'air d'être remplies à ras bord. De grosses glandes gorgées de sève qui attendent que je les enroule de salive et que je les gobe sans retenue.

Des grognements de satisfaction me parviennent aux oreilles tandis que Marc agrippe de ses mains ma chevelure pour mieux s'accrocher à moi pendant que je continue à aspirer de manière gourmande ses gros fruits mûrs dans ma bouche affamée.

Je sens une douce chaleur humide envahir l'intérieur de mes cuisses et je redouble de désir en enfonçant la queue épaisse de mon nouvel amant dans ma bouche, lentement et sensuellement, pour atteindre le plus profond de ma gorge. J'aime sucer, lécher, pomper, et j'ai devant moi un homme qui gémit de bonheur pendant que sa bite énergique fait des vas et vient dans ma bouche gourmande. Marc se penche pour caresser ma vulve et se rend compte que je suis trempée. D'un geste sec il m'enlève ma robe et fait sauter mes dessous de dentelle transparente.

Il me parle avec des mots crus et cela me rend dingue :

- "Avoues que t'aimes sucer ma grosse queue hein ma cochonne"...

Il me pousse sur le sofa et je me retrouve à quatre pattes au-dessus de lui, j'enfourne sa queue entre mes lèvres gonflées et je remue ma croupe très excitée en sentant sa bouche qui aspire mon clitoris en feu, sa langue qui lèche longuement mes lèvres de chatte dégoulinantes de mouille épaisse.

Je jouis une première fois mais avant que j’aie eu le temps de reprendre mes esprits, je me retrouve assise sur Marc qui me soulève les aisselles et qui enfile un préservatif afin que je m'empale sur son gros pieu. Je n'arrive pas à réprimer les gémissements qui sortent de ma bouche tandis que des vagues de plaisir font trembler mon corps. Sa bite monstrueuse se fraye un chemin dans mon fourreau brûlant et mon vagin se remplit totalement.

C'est tellement bon de sentir mon ventre ravagé par cette queue inconnue. Ses mains attrapent mes petits seins et se mettent à les pétrir, puis viennent se poser de chaque côté de mes hanches afin de mieux m'écarteler les fesses pendant qu'il s'enfile en moi. Sa bite rentre en moi de plus en plus vite, de plus en plus fort jusqu'au moment où nous étouffons nos cris de plaisir pour éviter de nous faire remarquer, en jouissant ensemble d'un plaisir intense...

Histoires récentes

© 2014 ContactX.be | Disclaimer | Bruxelles | Namur | Mons | Tournai | Liège | Arlon